OBSCUR Fernand, Paul, André

Par Jacques Girault

Né le 19 juillet 1879 à Aubagne (Bouches-du-Rhône), mort le 10 février 1967 à Saint-Zacharie (Var) ; céramiste ; militant syndicaliste ; conseiller municipal « rouge » de Saint-Zacharie.

Fils d’un charcutier, Fernand Obscur reçut les premiers sacrements catholiques et obtint le Certificat d’études primaires. Il s’installa à Saint-Zacharie en 1885 pour y travailler comme carrier (extraction de l’argile). Sa profession variait selon les sources : céramiste, carrier, mineur. Réformé, il se maria religieusement en 1905 dans la commune. Le couple eut trois enfants.

Mobilisé en 1914 dans l’artillerie, il fut blessé aux combats en octobre 1916.

Syndiqué, se considérant comme socialiste, mais non membre du Parti socialiste SFIO, membre du cercle rouge du 21 septembre, élu conseiller municipal le 30 novembre 1919, avec 214 voix sur 486 inscrits, il fut un des animateurs de la grève des céramistes en avril 1920 et président de la caisse de grève. Le 21 mai 1920, il participa à la rencontre à la sous-préfecture de Brignoles sur l’évaluation de la hausse des prix et signa le document final avec les patrons. Trésorier de la caisse de grève du syndicat à partir de février 1922, il conserva ces fonctions jusqu’en 1932.

Réélu conseiller municipal, le 3 mai 1925, avec 291 voix sur 481 inscrits sur la liste d’ « Action républicaine et socialiste », il fut un des cinq signataires de l’ordre du jour de confiance au maire en juin 1925. Il ne signa pas, le 29 juillet 1928, la lettre demandant la réunion du conseil municipal. Il ne se représenta pas en 1929, refusant de choisir ouvertement entre les partisans et les adversaires d’André Mailloux. Le 5 mai 1935, candidat sur la liste d’opposition au maire sortant, il obtint 211 voix sur 468 inscrits. Sous le Front populaire, Obscur, qui avait été secrétaire du syndicat des céramistes, fit partie du bureau de la Bourse du Travail de Saint-Zacharie. Il devint trésorier du cercle du 21 septembre en février 1938 et conserva cette responsabilité pendant toute la guerre. Il la retrouva en 1950.

Fernand Obscur fut enterré civilement.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article124245, notice OBSCUR Fernand, Paul, André par Jacques Girault, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 20 juillet 2013.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 2 M 7 24 3, 30 3, 31 1, 4 M 56 7, 8, 16 M 19 1. — Arch. Com. Saint-Zacharie. — Arch. du "cercle du 21 septembre". — Renseignements fournis par Lèon Obscur, son fils.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément