PABAN Joseph

Né le 18 mai 1881, à Saint-Martory (Haute-Garonne), mort le 1er août 1949 au Lavandou (Var) ; hôtelier ; socialiste ; conseiller municipal du Lavandou.

Fils d’un propriétaire, Joseph Paban reçut tous les sacrements catholiques. Après avoir fréquenté l’école agronomique de Grignon, devenu régisseur d’une exploitation en Camargue, il combattit sur le front de Verdun. Employé comme jardinier au Golf Hôtel à Hyères (Var), il s’installa après la Première Guerre mondiale au Lavandou. Il s’y maria en juin 1929 avec la fille d’un hôtelier du Lavandou. Le couple eut une fille.

Exerçant à la fois le métier d’agriculteur et propriétaire de l’hôtel Moderne à partir de 1934, au deuxième tour des élections municipales de 1935, quatre membres de la liste du « Bloc ouvrier et paysan », associant des communistes, des socialistes SFIO, dont Paban, et des sans parti, furent élus. Paban obtint, personnellement, le 12 mai, 214 voix sur 466 inscrits. Il fit notamment partie de la commission de lutte contre la vie chère et présida le comité local de Front populaire. Absent quand les édiles votèrent, le 25 octobre 1938, une adresse au gouvernement pour « défendre la paix », il participa rarement aux réunions du conseil municipal pendant la guerre.

Pressenti pour faire partie de la délégation municipale mise en place à la Libération, il refusa et eut par la suite un constant engagement à gauche.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article124540, notice PABAN Joseph, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 25 juillet 2013.

SOURCES : Arch. Dép. Var, 2 M 7 35 3, 3 Z 2 12. — Arch. Com Le Lavandou. — Presse locale. — Renseignements fournis par sa fille. — Presse locale. — Sources orales.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément