PACAULT François, Eugène, Eustache

Par Yves Lequin

Né le 20 septembre 1882 à Beaune (Côte-d’Or), mort le 13 janvier 1971 à Montfermeil (Seine-Saint-Denis) ; ouvrier typographe ; syndicaliste CGT de Paris.

Fils d’un huissier, François Pacault, ouvrier typographe, fut élu en avril 1922 membre du conseil de la Chambre typographique parisienne, restée fidèle à la CGT. Réélu en avril 1923, puis en 1925, il en devint le secrétaire pour l’exercice 1929-1930. En 1929, il entra à la commission administrative de l’Union des syndicats confédérés de la Seine et en fit partie jusqu’en 1936. Il appartenait par ailleurs au Parti socialiste SFIO, à la section d’Arcueil, où il s’était établi en 1927. Il fut, aux côtés de Auguste Largentier*, secrétaire de la Chambre syndicale typographique parisienne (CSTP), à partir de 1929 et jusqu’à la guerre. L’unification accomplie, à Paris, au début de 1936, il fut désigné pour siéger à la commission exécutive de la nouvelle Union des syndicats de la Région parisienne et réélu en 1937 et en 1938.

De 1927 à 1938, François Pacault avait été conseiller prud’homme de la Seine, section Produits chimiques.

Il mourut le 13 janvier 1971 à Montfermeil (Seine-Saint-Denis).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article124551, notice PACAULT François, Eugène, Eustache par Yves Lequin, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 5 septembre 2012.

Par Yves Lequin

SOURCES : Arch. PPo. Ba/1686. — D. Stephany, Le personnel de la CGT de 1936 à 1939, op. cit.Le Travailleur parisien, 1936, avril 1938. — Travaux de Sylvie Charlier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément