PACAUT Louis

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

Né le 9 janvier 1883 à La Grande-Verrière (Saône-et-Loire), fils de cultivateurs, Louis Pacaut, ouvrier bourrelier et graisseur à la manufacture des Tabacs d’Orléans (Loiret) depuis juin 1909, siégeait aux commissions exécutives de la Bourse du Travail et de l’Union départementale en 1913. Il fut trésorier de l’UD en 1914.Voir Lardeux.

Louis Pacaut rejoignit la CGTU après la scission syndicale de décembre 1921. Il participa à la création d’une Fédération unitaire des Tabacs le 31 mai 1922 au Mans (Sarthe) et fit partie de la commission exécutive au titre de conseiller technique. Au congrès des 22-24 septembre 1924, il rapporta sur l’unité et l’orientation syndicale.

Pressenti comme candidat communiste aux élections législatives de mai 1924, il refusa mais fut candidat unitaire aux élections prud’homales, à Orléans en novembre 1932.

Louis Pacaut mourut le 12 février 1978 à Neuville (Loiret).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article124552, notice PACAUT Louis par Jean Maitron, Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Nat. F7/13606, F7/13608. — Arch. Dép. Loiret, 2 M 110. — L’Avenir syndical du Centre, 1913-1914. — La Voix du peuple, 14-21 juin 1914. — Le Travailleur (Loiret), 1924-1932. — L’Humanité, 19 août 1922, 11 septembre 1924.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément