PARAIN Charles, Octave

Par Nicole Racine

Né le 22 juin 1893 à Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), mort 25 octobre 1984 à La Verrière (Yvelines). ; professeur ; historien et d’ethnologue marxiste

Né le 22 juin 1893 à Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), fils d’un instituteur, frère de Brice Parain, Charles Parain fut reçu à l’École normale supérieure en 1913 ; mobilisé, déclaré inapte, il fut envoyé en 1917 en Égypte ; puis avec une mission d’enseignement, il passa trois ans en Grèce. Devenu professeur de lycée après avoir passé l’agrégation de grammaire, il commença une carrière parallèle d’historien et d’ethnologue.

Devenu marxiste au cours des années trente, il adhéra au Parti communiste et devint collaborateur scientifique de l’Humanité. Il participa aux activités du « Cercle de la Russie neuve », devenu « Association pour l’étude de la culture soviétique ».

Co-auteur en 1941 d’un premier tome sur l’histoire économique de l’Europe du Moyen-Age à l’université de Cambridge, il mena une série d’enquêtes ethnologiques dans le cadre du musée national des arts et traditions populaires.

Après la guerre, on trouve trace de sa réflexion d’historien et d’ethnologue marxiste dans les colloques de la Pensée à laquelle il a longtemps collaboré. Ainsi, en mai 1953, il participa au colloque sur « Le marxisme et l’histoire de France » ; en mai 1955, à celui sur « Les origines de la famille, de la propriété et de l’État ». Il fit partie du petit groupe d’intellectuels communistes qui s’intéressaient à la question du « mode de production asiatique ».

Charles Parain mourut le 25 octobre 1984 à La Verrière (Yvelines). L’Humanité du 27 octobre 1984 annonça son décès.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article124840, notice PARAIN Charles, Octave par Nicole Racine, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 29 avril 2017.

Par Nicole Racine

ŒUVRE : État et classes dans l’antiquité esclavagiste, structure, évolution, Éd. de la Nouvelle Critique, 1957, 244 p. Présentation de Ch. Parain (Recherches internationales à la lumière du marxisme, n° 2, mai-juin 1957). — Marc-Aurèle, Club français du livre, 1957. — Jules César, Club français du livre, 1959. — Éthnologie et Histoire. Forces productives et problèmes de transition, Éd. sociales, 1975, volume d’hommage. — Outils, ethnies et développement historique, Éd. sociales, 1979, 502 p. (Recueil de textes extraits de diverses revues et publications, 1937-1977).

SOURCES  : L’Humanité, 22 juin 1983, 27 octobre 1984. — Le Monde, 28-29 octobre 1984. — Fonds J.-R. Bloch. — Georges Cogniot, Parti pris. — David Caute, Les Intellectuels. — Jeannine Verdès-Leroux, Le réveil des somnambules.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément