PAYEN Robert, Jean, Jules

Par Jean Piat

Né le 5 février 1906 à Roubaix (Nord), mort le 23 février 1973 à Mouvaux (Nord) ; travailleur du bâtiment ; résistant, militant de la CFTC dans le Nord.

Fils d’un électricien, Robert Payen entra comme apprenti dans une menuiserie à l’âge de treize ans et se considéra dès lors comme chef de famille, son père étant mort et sa mère malade ne pouvant plus subvenir aux besoins familiaux. Élevé dans un milieu chrétien, il perfectionna sa formation professionnelle par des cours du soir, tout en fréquentant les cercles d’études économiques et sociales organisés dans sa paroisse. Réduit au chômage en 1922, il trouva de l’embauche chez Amédée Prouvost (peignage) pour quelques mois où il découvrit la pénibilité du travail industriel pour les ouvriers. Il entra en contact avec des socialistes, adhéra à la CGT et cessa toute pratique religieuse. Cependant, après l’échec d’une grève en 1924, il quitta le groupement confédéré et, au retour du service militaire en 1926, sous l’influence de sa femme, il fréquenta l’école normale ouvrière et assista aux conférences données par les « missionnaires du travail ». Collecteur de la CFTC à Roubaix de 1927 à 1940, il siégea au conseil syndical du Bâtiment.

Mobilisé en 1939, réformé en février 1940, il devint à son retour à Roubaix-Tourcoing secrétaire permanent du syndicat chrétien du Bâtiment qui fonctionna plus ou moins dans la clandestinité. Dès 1942, en collaboration avec les milieux patronaux locaux, il travailla à la construction du « paritarisme » et constitua des commissions destinées à mettre sur pied, au lendemain de la guerre, des institutions telles que celle des allocations familiales complémentaires, le comité interprofessionnel du logement, la médecine d’usine, etc... Résistant, il fit partie du réseau Témoignage chrétien.

Confirmé à la Libération dans ses fonctions de secrétaire permanent de l’Union locale CFTC de Tourcoing, il siégea au sein des diverses commissions paritaires qu’il avait contribué à créer. Lors de la scission de 1964, Robert Payen opta pour la CFTC Élu membre du conseil confédéral national, il fut nommé président de la Fédération nationale CFTC du Bâtiment et des Travaux publics. Il collabora régulièrement aux journaux syndicaux CFTC, Syndicalisme et le Nord social.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article125227, notice PAYEN Robert, Jean, Jules par Jean Piat, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 9 septembre 2022.

Par Jean Piat

SOURCE : F.-X. Roest, D. E. S. , Lille, 1968, op. cit..

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément