PELLEGRIN Eugène, Louis

Par Gilles Morin

Né le 3 juillet 1883 à Ribiers (Hautes-Alpes), mort le 6 août 1951 à Veynes ; enseignant ; militant socialiste SFIO ; maire (1944-1945, 1947-1951) et président du conseiller général des Hautes-Alpes (1945-1951).

Fils d’Eugène, Antoine Pellegrin, cultivateur et de son épouse, Élise, Rose Pellegrin, Eugène Pellegrin fut successivement instituteur, directeur d’école, puis professeur de cours complémentaires. Il dirigeait en 1919 l’école de Veynes (Hautes-Alpes). Il fut secrétaire du syndicat départemental des instituteurs à sa fondation en 1919 ; il l’était encore en 1939. Il fut également secrétaire de la Fédération départementale des fonctionnaires en 1934, en 1938, et trésorier en 1933 de la Fédération socialiste des Hautes-Alpes.

Élu conseiller municipal en avril 1945, Eugène Pellegrin fut candidat dans le canton de Veynes en septembre suivant. Celui-ci était composé de la ville, dominée par les cheminots, et de petites communes rurales. élu le 23 septembre 1945 au premier tour, avec 1169 voix, devant le communiste Émile Ailbraud (832 voix), il fut porté à la présidence de l’Assemblée départementale le 29 octobre avec les voix de tous les conseillers de gauche. À partir de la rupture du tripartisme, il dirigea l’Assemblée départementale à la tête d’une coalition comprenant des radicaux, des socialistes et les républicains indépendant de Maurice Petsche.
Candidat à la deuxième l’Assemblée constituante le 2 juin 1946, en première position, Pellegrin ne se représenta pas aux élections législatives de novembre pour se réserver pour l’élection au Conseil de la République en décembre suivant. Il échoua à chacun de ces scrutins.
Il fut membre de la loge Les Amis des Hautes-Alpes (GODF).

Pellegrin, élu maire de Veynes en octobre 1947, mourut le 6 août 1951. Sa femme lui succéda à la mairie de Veynes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article125382, notice PELLEGRIN Eugène, Louis par Gilles Morin, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 9 septembre 2020.

Par Gilles Morin

SOURCES : Arch. Dép. Hautes-Alpes, série M, liasse n° 1372 et liasse 143, n° 14. — Les Alpes nouvelles, 23 août 1924 et 28 janvier 1933. — Arch. Nat. F/1a/3228 ; F/1cII/111/A ; 143 ; 201 ; 270 ; 272 ; 284. F/1cIV/151.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément