PÉRON Yves [Dordogne]

Né le 2 août 1914 à Plounerin (Côtes-du-Nord), mort le 6 juin 1977 à Bordeaux (Gironde) ; plombier ; député communiste de la Dordogne.

Yves Péron adhéra en 1931 aux Jeunesses communistes dont il devint membre du comité central. Domicilié à Montreuil-sous-Bois (Seine), il entra au Parti communiste en 1934 et siégeait au bureau de la Région communiste Paris-est en 1938. Il était secrétaire régional des amis de l’Humanité en 1938 et 1939.

Mobilisé en 1939, il joua un rôle important dans la vie communiste clandestine de la région parisienne, au début de 1940. Condamné par le tribunal militaire de Périgueux à cinq ans d’emprisonnement, il fut interné au camp de Mauzac d’où il parvint à s’évader en juin 1944. Il devint l’un des responsables de la Résistance en Dordogne sous le nom de lieutenant-colonel Cailloux. Élu conseiller de Montreuil-sous-Bois le 29 avril 1945, il fut membre des deux Assemblées constituantes et fut élu député de Dordogne en 1946. Battu en 1951, il fut réélu en 1956 pour deux années. Conseiller général du canton de Périgueux-ouest de 1951 à 1958, réélu en 1973, Yves Péron fut secrétaire de la Fédération communiste de Dordogne de 1951 à 1976 et membre du comité central de 1964 à 1976.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article125602, notice PÉRON Yves [Dordogne], version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 18 décembre 2011.

SOURCES : La Voix de l’Est, 1935-1939. — Arch. Com. Montreuil-sous-Bois. — Le Monde, 8 juin 1977.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément