PETITOT Roger, Auguste

Électricien à Bagnolet (Seine), Roger Petitot s’engagea pour trois ans dans la marine le 24 septembre 1924. Embarqué sur le Metz, il participa à la révolte au large du Maroc, pendant la guerre du Rif. Arrêté le 27 avril 1926 et inculpé de « mutinerie en présence de l’ennemi », il fut condamné à trois ans de prison par le conseil de guerre réuni le 24 novembre à Toulon. Il purgea sa peine à la prison de Fontevrault-l’Abbaye (Maine-et-Loire) et fut défendu par le Secours rouge international Les militants communistes de Bagnolet proposèrent de le placer en tête de liste aux élections municipales partielles des 20-27 mars 1927. Le comité régional accepta le 10 mars 1927. Il recueillit 1 546 voix, la liste du BOP arrivant en tête. Petitot était toujours incarcéré au moment des élections municipales générales de mai 1929.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article125922, notice PETITOT Roger, Auguste , version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

SOURCES : Arch. Nat. F7/13017. — BMP, microfilm n° 250. — Arch. Com. Bagnolet. — L’Humanité, 18 juin, 25 septembre 1926, 21 mars 1927.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément