PHILY Marie-Madeleine, épouse FOREST

Née le 24 octobre 1901 à Oullins (Rhône), morte le 12 janvier 1997 à Francheville (Rhône) ; institutrice ; militante syndicale de la FUE, du SNI ; résistante, militante communiste.

Marie-Madeleine Phily était la fille de Benoît Phily, cafetier dans la grand-rue d’Oullins, et de Fleurie Gilbertier.

Institutrice, elle adhéra dès 1922, au syndicat départemental de la Fédération unitaire de l’enseignement affilié à la CGTU et assura en 1932 le secrétariat de la section du Rhône de la confédération. Elle adhéra en 1932 au Parti communiste. Elle participa aux grèves du 12 février 1934 et du 30 novembre 1938 ; pour cette dernière, elle fut blâmée et sanctionnée.

Le 21 janvier 1941, Marie-Madeleine Forest fut déplacée à Chamelet, dans l’est du Rhône, par le gouvernement de Vichy. Elle participa à la constitution des maquis de la vallée d’Azergues.

Après la Libération, elle fut membre du conseil syndical du SNI de 1945 à 1956, date à laquelle elle prit sa retraite. Elle était déléguée cantonale et secrétaire de la cellule de Francheville-le-Haut où elle avait enseigné depuis 1944. Elle était membre de la section du Rhône de l’Amicale des vétérans du PC.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article126103, notice PHILY Marie-Madeleine, épouse FOREST , version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 18 mai 2021.

SOURCE : Notes autobiographiques de l’intéressée.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément