PIA Pascal (Pierre DURAND dit)

Par René Gallissot

Né le 15 août 1903 à Paris (Xe arr.), mort le 27 septembre 1979 à Paris (Xe arr.) ; journaliste, écrivain.

Né dans une famille originaire du Midi, orphelin de guerre en 1915, Pascal Pia travailla très tôt comme publiciste, journaliste et écrivain sous divers pseudonymes. Il collabora avec André Malraux, publia des pastiches et ouvrages apocryphes (Baudelaire, Rimbaud), des ouvrages érotiques sous couvert de la « Bibliothèque rose » ce qui lui valut un procès... Il travailla deux ans au quotidien de Lyon le Progrès, puis à Paris à l’hebdomadaire antifasciste la Lumière, et, comme chef des informations générales au quotidien Ce soir, dirigé par Louis Aragon et Jean-Richard Bloch. Il arriva à Alger en août 1938 pour prendre la direction du quotidien du Front populaire Alger républicain dont il assuma le lancement. Il se lia avec Albert Camus recruté lui aussi au journal ; tous deux assumèrent en 1939 l’essentiel de la publication d’Alger républicain qui subit une censure répétée et connut les pires difficultés matérielles. Le journal défendait une ligne antifasciste mais aussi antimilitariste et ne manifestait pas d’hostilité au Mouvement nationaliste algérien ; sa position n’était donc pas assimilable à celle du Parti communiste algérien.

Après une tentative pour lui substituer, à partir du 15 septembre 1939, le Soir républicain, le journal disparut le 28 octobre 1939. Secrétaire de rédaction à Paris-Soir de 1940 à 1942, engagé très tôt dans la Résistance, Pia devint chef régional adjoint du mouvement Combat de Lyon, puis secrétaire régional des Mouvements unis de la Résistance. Rédacteur en chef de Combat depuis 1942, il participa à la création de la Fédération de la presse clandestine. Devenu directeur de Combat en 1944, avec Claude Bourdet et Albert Camus, Pascal Pia le resta jusqu’en 1947. Il poursuivit une brillante carrière journalistique et littéraire.

Pascal Pia mourut le 27 septembre 1979 à Paris (Xe arr.).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article126107, notice PIA Pascal (Pierre DURAND dit) par René Gallissot, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 1er décembre 2020.

Par René Gallissot

SOURCES : Herbert R. Lottman, Albert Camus, Seuil, Paris, 1978. — Le Monde, 29 septembre 1979. — Roger Grenier, Pascal Pia ou le Droit au néant, Gallimard, 1989. — État civil en ligne cote 10N 340, vue 13.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément