PICHON Philippe

Par Claude Pennetier

Instituteur ; secrétaire de l’Union départementale CGT du Cher ; militant du mouvement Jeune République.

Philippe Pichon dirigeait le groupe Jeune République du Cher en 1933. La plupart des militants de cette organisation venait des milieux chrétiens, mais lui était athée. Il participa à la préparation du congrès mondial des jeunes contre la guerre, en septembre 1933. Ces activités lui valurent d’être cassé de son grade d’officier de réserve pour propagande antimilitariste. Il animait le Comité de vigilance des intellectuels antifascistes.

Le 8 décembre 1935, les Unions départementales CGT et CGTU fusionnèrent. Beuzelin, secrétaire de la section SNI, proposa Pichon pour le secrétariat général de l’UD « un homme nouveau pour la soudure lors de l’unité et par dessus les personnalités du passé » (Bulletin SNI, mai-juin 1938). Il fut élu mais, l’année suivante, deux secrétaires lui furent adjoints : A. Keyser (ex-secrétaire UD-CGTU) et Amichot (ex-secrétaire UD-CGT). Pichon participa au congrès d’unification de Toulouse (mars 1936). L’Union regroupait 52 syndicats et 6 000 adhérents en décembre 1935, puis 153 syndicats et plus de 20 000 membres en mars 1937. Pichon joua un rôle important comme président du comité du Rassemblement populaire du Cher jusqu’en 1938.

Il fut fait prisonnier pendant la Seconde Guerre mondiale. Pichon réadhéra à la Jeune République en 1945, mais deux ans plus tard, rejoignit le Parti communiste et fut membre du comité de section de Bourges.

Pichon se suicida vers 1960. Certains pensèrent que son geste avait pu être favorisé par des déceptions politiques, en particulier les révélations sur l’URSS et par une vision pessimiste de l’avenir de l’humanité qu’il voyait menacée par le péril atomique.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article126204, notice PICHON Philippe par Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Cher, 6 T 270. — L’Émancipateur. — Bulletin SNI du Cher. — Travail, 1937. — Témoignages de ses amis.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément