PIÉTRI Fabrice, Auguste, Juste

Par Antoine Olivesi, Michel Pigenet

Né et mort à Porto-Vecchio (Corse) : 9 janvier 1900-12 avril 1984 ; comptable ; militant anarchiste, puis communiste ; syndicaliste CGTU ; maire communiste de Porto-Vecchio en 1943-1944.

Fils d’un forgeron, Fabrice Piétri fit des études primaires supérieures jusqu’au brevet élémentaire puis des études juridiques (capacité en droit) à Paris. Il exerça successivement les professions de comptable, de docker, puis à nouveau de comptable. Il adhéra par antimilitarisme pendant une dizaine d’années (1920-1929) au mouvement anarchiste (groupe parisien du XIVe arr.), puis à la CGTU. Secrétaire du syndicat des dockers de Porto-Vecchio en 1937-1938, il appartint à la commission administrative de l’Union départementale de la Corse constituée le 21 mai 1939 (voir J. Méria). Il participa à plusieurs congrès des Ports et Docks et à divers mouvements de grèves des dockers de Bonifacio et de Porto-Vecchio. A plusieurs reprises il fut licencié pour fait de grève.

Délégué au congrès de la Fédération nationale des Ports et Docks tenu à Nantes en janvier 1938, il intervint pour affirmer que les dockers corses, aidés par leurs camarades de Marseille étaient devenus “ les éléments moteurs du syndicalisme ” insulaire.

Arrêté en juin 1940, il fut emprisonné durant dix-huit mois, les six derniers à Saint-Paul-d’Eyjeaux (Haute-Vienne). À la Libération, en 1943-1944, il fut maire de Porto-Vecchio et candidat du Parti communiste aux élections sénatoriales.

Adhérent du Parti communiste depuis 1943, il fut secrétaire de la section locale de Porto Vecchio de 1953 à 1971 au moins. En 1956, il était membre du comité départemental du Mouvement de la paix.

Membre du bureau fédéral de 1953 à 1962, il intégra par la suite le comité fédéral, où il siégea jusqu’en 1971 au moins. Il était retraité depuis 1966.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article126313, notice PIÉTRI Fabrice, Auguste, Juste par Antoine Olivesi, Michel Pigenet, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 21 août 2014.

Par Antoine Olivesi, Michel Pigenet

SOURCES : Réponse à un questionnaire. — M. Choury, Tous bandits d’honneur !, op. cit., p. 22. — Congrès de la Fédération nationale des Ports et Docks, les 27-29 janvier 1938 (Nantes). — Arch. comité national du PCF. — Notes de Julien Lucchini.

Version imprimable Signaler un complément