PIGNOL Élise, Rachel née CARBONNE

Par Claude Pennetier

Née en 1896, assassinée par la milice le 14 juillet 1944 ; militante communiste.

Élise Pignol fut responsable pour Béziers du Comité mondial des femmes contre la guerre et le fascisme, en 1936. Elle déploya à ce titre une grande activité en faveur de l’Espagne républicaine. Élise Pignol et son mari (voir Henri Pignol) adhérèrent au Parti communiste en 1942. Ils furent arrêtés en 1944, torturés et assassinés par la milice à la caserne de Lauwe à Montpellier. Elle fut torturée comme son mari dans la journée du 15 août et découverte pendue à un fil de fer, sans doute par ses bourreaux qui lui avait porté tant de coups qu’elle avait perdu l’usage de ses bras et de ses jambes. Une rue de Béziers, rue des Époux-Pignol, perpétue leur souvenir.

Voir Montpellier (Hérault), la caserne de Lauwe, (8 juin 1944 – 17 août 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article126336, notice PIGNOL Élise, Rachel née CARBONNE par Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 22 novembre 2020.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Le Travailleur du Languedoc, 1936. — Les Communistes de l’Hérault dans la Résistance, s.d. — Jacques Delperrie de Blayac, Histoire de la Milice 1918-1945, Fayard 1969.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément