PILLET Louis

Par Maurice Moissonnier

Né le 3 octobre 1880 à Saint-Clair-de-la-Tour (Isère), mort le 22 décembre 1938 à Lyon (Rhône). Tulliste. Syndicaliste. Socialiste puis communiste du Rhône.

Louis Pillet fonda en 1906 le syndicat des maîtres tullistes dont il fut pendant cinq ans le secrétaire puis le président. Sous sa direction, le syndicat, affilié à la CGT, parvint à faire supprimer le travail de nuit et à ramener la durée de la journée de travail de 12 à 10 heures. En 1908, il adhéra au Parti socialiste SFIO où il rallia la tendance guesdiste. Pendant la Première Guerre mondiale, il se rangea aux côtés des minoritaires et adhéra en 1919 au comité lyonnais pour la IIIe Internationale. Après le congrès de Tours, il milita au Parti communiste. Il fut membre en 1923 du comité directeur de la Fédération du Rhône du PC dans une période difficile à la suite de laquelle le comité central envoya en mission Aimé Carlier pour redresser la situation. En 1924, Pillet se trouvait en Savoie et figura sur la liste communiste lors des législatives. Il recueillit 1 635 voix sur 67 078 inscrits. Il se présenta aux élections législatives de 1928 dans la 4e circonscription de Lyon sur la liste du Bloc ouvrier et paysan et obtint 1 090 voix au 1er tour puis 861 au second.

De retour à Lyon où il s’était installé comme commerçant dans le IIIe arr., il fut candidat aux élections municipales du 5 mai 1935 sur la liste du Bloc ouvrier et paysan du IIIe arr. de Lyon. En 1936, aux élections législatives, dans la même circonscription, il remporta 1 748 voix (contre 731 au candidat communiste de 1932) ; observant la discipline du Front populaire, il se désista en faveur du candidat radical qui fut élu au second tour.

Une dernière fois, il fut en 1937 candidat dans le 9e canton du Rhône (Lyon) pour le conseil d’arrondissement. Il mourut l’année suivante.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article126363, notice PILLET Louis par Maurice Moissonnier, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 5 janvier 2013.

Par Maurice Moissonnier

SOURCES : Arch. Dép. Seine-Saint-Denis, ex. BMP, bobine 91. — La Voix du peuple, 14 mars 1936-30 décembre 1938.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément