PINA Hippolyte

Né le 31 août 1903 à Lurato-Caccivio (Italie) ; tué le 8 février 1962 à Paris, métro Charonne ; ouvrier du Bâtiment ; militant communiste de Gagny (Seine-Saint-Denis).

Hippolyte Pina travaillait comme ouvrier du Bâtiment. Militant communiste, il était l’animateur du Comité de défense de l’Humanité de Gagny (Seine-et-Oise).
Hippolyte Pina fut volontaire en Espagne républicaine.

Pendant l’Occupation, résistant, il s’engagea dans les FTP. Il fut homologué soldat des Forces françaises combattantes.

Hippolyte Pina fut tué le 8 février 1962 au métro Charonne lors de la manifestation contre la guerre d’Algérie et les attentats commis par l’OAS. La manifestation appelée par les partis de gauche et les syndicats avait été interdite et le préfet de police Papon avait déployé d’importants effectifs de police. C’est pour échapper à la violence policière et aux coups de matraque que des manifestants descendirent les marches de la station de métro Charonne, mais les grilles étant fermées c’est par étouffement ou infarctus que neuf d’entre eux en moururent et une centaine furent gravement blessés.

Les morts étaient : Daniel Féry, Jean-Pierre Bernard (dessinateur aux PTT, 30 ans), Fanny Dewerpe (secrétaire, 30 ans), Anne-Claude Godeau (employée des PTT, 24 ans), Édouard Lemarchand (employé de presse, 40 ans), Suzanne Martorell (employée de presse, 35 ans), Hyppolythe Pina (maçon, 58 ans), Maurice Pochard (employé de bureau, 48 ans) et Raymond Wintgens (typographe, 44 ans).

Le nom d’Hippolyte-Pina a été donné à une rue de Gagny et de Neuilly sur Marne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article126397, notice PINA Hippolyte , version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 10 février 2022.

SOURCES : SHD, Vincennes, GR 16P 478577 (nc). — G. Cogniot, Parti pris, op. cit.Résistance !, novembre 1973. — Site ville de Gagny.

Version imprimable Signaler un complément