PLAS Jean

Militant syndicaliste CGT et communiste de Tulle (Corrèze).

Ajusteur affecté au montage et à l’affutage à la Manufacture d’armes de Tulle (Corrèze), membre du Parti communiste, Jean Plas était en 1929 trésorier de la Bourse du Travail unitaire et trésorier général du syndicat de la Manufacture (voir Jean Estorges*). Lors du congrès de fusion des Unions départementales CGT et CGTU en décembre 1935, il fut élu secrétaire adjoint (voir Julien Peschadour*). Licencié après la grève du 30 novembre 1938, Plas fut réintégré quelque temps plus tard. En 1939, il était trésorier général de l’UD (voir Jean Goudoux*).
Le 8 janvier 1940, en application du décret du 26 septembre 1939, il fut classé « indésirable » et rayé de l’affectation spéciale. Toujours signalé comme communiste, il fut renvoyé de la Manufacture d’armes de Tulle, à la suite des grèves, le 31 mai 1954.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article126625, notice PLAS Jean , version mise en ligne le 29 mai 2017, dernière modification le 29 mai 2017.

SOURCES : Arch. Nat. F7/13115, 13646. — Philippe Hanen, Le PC et la SFIO en Corrèze (1934-1939). -.Arch. Dép.de la Corrèze, 1M71. Arch de la FNTE/CGT de Châtellerault. – Notes de Nathalie Roussarie.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément