POTOT André, Jules

Né le 28 juin 1897 à Nuits-Saint-Georges (Côte-d’Or), mort le 17 août 1977 à Dijon (Côte-d’Or) ; militant socialiste et syndicaliste de la FUE puis du SNI

Fils d’un tonnelier, André Potot devint instituteur et exerça à Genlis (Côte-d’Or) de 1919 à 1927, puis à Dijon.

Membre du conseil syndical de l’Union laïque (section départementale de la Fédération unitaire de l’enseignement) jusqu’à la fusion de 1935 avec le SNI, il adhéra également au Parti socialiste SFIO en 1927 et milita à la section de Dijon. Il devint secrétaire du groupe de quartier de Montchapet, qui groupait environ 150 membres.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article127092, notice POTOT André, Jules , version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 6 avril 2021.

SOURCE : Rens. de André Potot (1966).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément