PRADEL Fernand [PRADEL Rémy, Fernand]

Né le 14 juillet 1900 à Doyet (Allier), mort le 14 avril 1981 au Doyet ; instituteur ; militant syndicaliste de la FUE.

Fils de Jean-Baptiste Pradel, ouvrier mineur, et de Marie, Clémence Petitet, sans profession, Fernand Pradel fut élève de l’École normale d’instituteurs de Moulins, de 1916 à 1919. Classe 1920, il fut mobilisé de mars 1920 à mars 1922 dans le Génie dans l’armée d’occupation des territoires de la Rhénanie.

Fernand Pradel commença sa carrière d’enseignant en étant fréquemment l’objet de déplacements (il occupa sept postes différents), pour être enfin nommé dans sa commune natale en 1926 et y demeurer jusqu’à son admission à la retraite en 1956.
il s’y était marié le 28 février 1933 avec Denise Aumaitre.

Fernand Pradel fut secrétaire de la section de l’Allier du syndicat unitaire de l’Enseignement en 1926, en 1928, puis de 1930 à 1932. Lors de la fusion de 1935, il n’accepta aucun nouveau mandat syndical et parut se tenir à l’écart. Il avait connu des déceptions comme militant et c’est ainsi qu’il écrivait à Maurice Dommanget le 2 janvier 1928 : « Les instituteurs sont trop heureux (pas de postes déshérités, ni cléricaux), alors ils se laissent vivre. » Et sans doute cela explique-t-il son désengagement ultérieur.

Rappelé à l’activité en mars 1940, il fut démobilisé le 12 juillet suivant. Sous le gouvernement de Vichy, il fut l’objet de dénonciations, reconnues comme sans fondements lors des enquêtes administratives qui s’ensuivirent.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article127291, notice PRADEL Fernand [PRADEL Rémy, Fernand] , version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 6 avril 2021.

SOURCES : Le Syndiqué du Centre, 1927. — Anne-Marie Sohn, Th. — Arch. Dép. Allier, état civil, registre matricule. — Notes d’Alain Dalançon et de G. Rougeron.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément