PRIGENT Yves, Marie

Par Claude Pennetier

Né le 8 février 1916 à Brest (Finistère), mort le 29 juin 1972 à Nantes (Loire-Atlantique) ; ouvrier à l’Arsenal de Brest puis professeur de fraisage à l’ENNA de Nantes.

Fils d’un ouvrier maçon prénommé lui-même Yves-Marie, et de Marie Louise Prigent, Yves Prigent, membre des Jeunesses communistes en 1936, fut l’un des fondateurs du Cercle Henri-Barbusse et en fut le secrétaire par intérim. Après avoir accompli son service militaire, il revint à Brest à l’automne 1940.
Communiste clandestin, il participa à la rédaction et à l’impression de tracts et journaux.
Participant à la Résistance, organisateur d’une grève à l’Arsenal de Brest après les exécutions de Châteaubriant, organisateur de la solidarité au profit des emprisonnés, saboteur de machines, il fut arrêté et condamné puis libéré en septembre 1943 après être passé par neuf prisons différentes dont Fresnes..

Après la Libération, il fut professeur dans un collège d’enseignement technique de Nantes, ville où il mourut le 29 juin 1972.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article127429, notice PRIGENT Yves, Marie par Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 29 novembre 2017.

Par Claude Pennetier

SOURCES : E. Kerbaul, Finistère, op. cit.. — Renseignements communiqués par son fils en novembre 2017.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément