PROSPERI Martin

Par Pierre Montoy

Né en 1868, mort en juin 1920 à Constantine (Algérie) ; typographe ; syndicalistes CGT d’Algérie.

Né en 1868, originaire d’une famille de la région d’Ajaccio (Corse), Martin Prosperi fut ouvrier typographe à Constantine. Il était, en 1899, président de la Bourse du Travail de Constantine (cf. Bulletin officiel de la Bourse du Travail de Constantine, 1er décembre 1899, cité par A. Nouschi in La Deuxième Internationale et l’Orient, G. Haupt et Madeleine Rebérioux, Paris, 1967). En 1900, il travaillait au journal d’É. Morinaud, le Républicain de Constantine.

En 1900, Martin Prosperi, typographe, vice-président de la Chambre syndicale des ouvriers d’imprimerie de Constantine, n’était plus président de la Bourse du travail de cette ville mais membre de son conseil d’administration. La présidence était alors assurée par l’ouvrier métallurgiste Viano.

En 1902, il représenta la Fédération des travailleurs du livre à la commission chargée d’organiser le Ve congrès général du Parti ouvrier socialiste algérien. En 1907, il était président du syndicat typographique de Constantine et délégué à la Bourse du Travail dont il fut secrétaire de 1914 à 1920. En 1910, du 3 au 10 octobre, il assista au XVIIe congrès national corporatif — 11e de la CGT — et à la 4e conférence des Bourses du Travail tenus à Toulouse.

De 1904 à 1919, il fut conseiller municipal ouvrier de Constantine. Il fut régulièrement élu sur la liste du maire Émile Morinaud. En 1919, il se présenta sur une liste d’Union ouvrière et fut battu.

Martin Prosperi mourut en juin 1920 à Constantine.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article127477, notice PROSPERI Martin par Pierre Montoy, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 6 janvier 2014.

Par Pierre Montoy

SOURCES : Le Républicain de Constantine, 12 juin 1920. — La Dépêche de Constantine, 13 juin 1920. — Le Travailleur algérien, bulletin officiel de la Fédération des Chambres syndicales ouvrières du département de Constantine et de la Bourse du travail de Constantine, décembre 1900, janvier, février, mars, avril et mai 1901 (BNF, Gallica). — Notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément