PROTIN Jules, Isidore

Par Justinien Raymond

Né le 7 mai 1881 à Verrières (Ardennes), mort le le 4 avril 1968 à Annecy (Haute-Savoie) ; instituteur, professeur des classes élémentaires de lycée ; militant socialiste et franc maçon en Haute-Savoie.

Fils d’Alfred Protin, cordonnier, et de Marie, Émilie Corda, sans profession, Jules Protin devint instituteur à Charleville (Ardennes). Il se maria au Chesne (Ardennes) le 6 avril 1904, avec Marie, Marthe Robert, institutrice également à Charleville, fille de deux employés au chemin de fer.

Après la guerre, il vint enseigner comme professeur des classes primaires du lycée Berthollet à Annecy (Haute-Savoie) jusqu’à sa retraite, et dès 1920, il y fut distingué officier de l’Instruction publique. Très attaché à la laïcité, il agissait dans les organisations périscolaires. Adhérent à la Loge maçonnique d’Annecy, "l’Intimité" puis "Les Allobroges", il était aussi militant de la section locale du Parti socialiste SFIO au sein de laquelle il défendait l’union des gauches, une politique réformiste et la participation ministérielle des socialistes, c’est-à-dire la conjonction de l’action socialiste avec celle de ses amis radicaux de la Loge, notamment son Vénérable, Joseph Blanc, maire d’Annecy.

Aux élections municipales de mai 1925, sur une liste d’union des radicaux et des socialistes, il fut élu au 2e tour de scrutin, conseiller municipal d’Annecy par 1 493 voix (1 288 au premier tour) sur 2 834 suffrages exprimés. Il fit partie de la commission des finances et de celle des écoles. Le 23 septembre 1926, il fut élu 3e adjoint au maire, chargé des écoles maternelles, primaires et primaires supérieures. En 1929, réélu conseiller dès le 1er tour par 1 882 suffrages sur 3 083 exprimés, il fut, le 9 mai, confirmé comme 3e adjoint. Il retrouva les mêmes fonctions en 1935 (1 927 voix sur 3 538 suffrages exprimés) et les détint jusqu’à la dissolution du conseil municipal par le gouvernement de Vichy en 1941.

En 1948, il reçut la médaille d’argent départementale décernée aux élus municipaux, en tant qu’ancien adjoint au maire d’Annecy.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article127493, notice PROTIN Jules, Isidore par Justinien Raymond, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 5 avril 2021.

Par Justinien Raymond

SOURCES : C.r. des séances du conseil municipal d’Annecy. — Le Socialiste savoyard. — Souvenirs personnels de l’auteur. — JO, lois et décrets, septembre 1920, 24 septembre 1941, 28 avril 1948. — Arch. Dép. Ardennes, état civil. — Notes d’Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément