PUJOL

Par André Balent

Chauffeur de camions, Pujol était chômeur en 1936. Plus tard, il entra à l’Imprimerie du Midi à Perpignan (Pyrénées-Orientales) où il travailla jusqu’à sa retraite. Militant socialiste SFIO à Perpignan, il participa à la création de la Gauche révolutionnaire dans les Pyrénées-Orientales et en devint l’un des animateurs. Après le congrès de Royan de la SFIO, il adhéra au PSOP de Marceau Pivert*.

Pendant toute la durée de la guerre civile espagnole, Pujol fut une des chevilles ouvrières du comité perpignanais de solidarité avec la révolution espagnole (voir Ferdinand Baylard*). Au mois d’août 1936, il était présent lors de la réunion de comité lorsque se présenta Maurice Jaquier*, investi des fonctions de délégué national du Front populaire et chargé d’établir le contact avec les républicains espagnols. Prenant part très activement aux actions clandestines de ce comité, Pujol, accoutumé à la montagne, participa aux opérations de récupération et de transport d’armes. En particulier, lorsque le 27 août 1936, il conduisit l’un des deux camions qui transportaient dix tonnes d’obus en empruntant de petits chemins en Cerdagne qui permettaient d’atteindre Puigcerda (Espagne) sans franchir les contrôles de douane et de police.

Le 29 avril 1937, Pujol se rendit à Barcelone en compagnie de Maurice Jaquier afin de se rendre compte, sur place, de l’évolution de la situation (affrontements entre le POUM et la CNT-FAI d’une part et le gouvernement de la Généralité de Catalogne et le PSUC d’autre part). En 1978, Pujol était toujours vivant. Sympathisant communiste, il ne militait plus.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article127640, notice PUJOL par André Balent, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 28 février 2012.

Par André Balent

SOURCES : M. Jaquier, Simple militant, Denoël, 1974. — Interview de F. Baylard. — Témoignage de F. Cortale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément