QUÉMERAIS Louis, Victor, Marie

Par Claude Geslin.

Né le 21 février 1890 à Rennes (Ille-et-Vilaine), Louis Quémerais adhéra en 1921 au Parti communiste. Mais, anarchiste, il entra en conflit avec le PC dès 1922. Blâmé par le comité fédéral, il participa néanmoins quelques jours plus tard à un meeting aux côtés de Louise Bodin*, secrétaire fédérale. Il continua en 1923 à avoir de grandes difficultés avec les responsables communistes locaux (Bodin, Bazin, Tillon).

En janvier 1922, il avait organisé un syndicat unitaire du Bâtiment à Rennes dont il allait rester secrétaire général jusqu’en 1924. Il assista en novembre 1923, à Bourges, au IIe congrès national de la CGTU. L’année suivante, secrétaire de l’Union locale unitaire et secrétaire de la 6e Union régionale CGTU, en conflit avec l’Union départementale unitaire d’Ille-et-Vilaine déjà contrôlée par les communistes, il fut accusé par le PC de vouloir entraîner l’UL de Rennes dans l’autonomie et de vouloir passer un accord avec la CGT. Élu le 27 janvier 1924, au Comité national de la Fédération CGTU du Bâtiment, il avait en effet fait partie de la Fédération des travailleurs du Bâtiment et des TP (rue de la Grange-aux-Belles) qui, le 17 février 1924, avait rencontré la délégation de la Fédération nationale confédérée des Travailleurs du Bâtiment et des TP (rue Lafayette) où figurait un autre rennais, Chéreau, secrétaire de l’UL et de l’UD-CGT, dans le but d’examiner la question de l’unité fédérale sur les bases de la Charte d’Amiens.

Les 15 et 16 août 1924, au IIe congrès de la 6e région, Louis Quémerais fut battu par les majoritaires communistes et remplacé par Charles Tillon*. Il aurait alors quitté l’UL des syndicats unitaires.

Vers 1931, il était, semble-t-il, secrétaire d’un syndicat autonome du Bâtiment à Rennes, de tendance anarchiste (constitué probablement en 1924).

Quémerais mourut le 17 janvier 1958 à Rennes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article127714, notice QUÉMERAIS Louis, Victor, Marie par Claude Geslin., version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par Claude Geslin.

SOURCES : L’Aurore d’Ille-et-Vilaine, 1922-1924. — La Voix communiste, 1922-1924. — Annuaires officiels d’Ille-et-Vilaine, 1924-1931. — Le Travailleur du bâtiment, mars 1924.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément