RAMBEAU Léopold

Par Claude Pennetier

Né le 30 mai 1904 à Lavergne (Lot-et-Garonne), fils de cultivateurs, Léopold Rambeau, métayer à Armillac, membre du Parti communiste, fut délégué au congrès mondial d’Amsterdam contre la guerre (27-29 août 1932). Il devint secrétaire des comités de lutte contre la guerre et le fascisme du Lot-et-Garonne. Le premier congrès de cette organisation en mai 1934 regroupa soixante-quatorze comités.

Rambeau participa d’autre part activement au mouvement syndical paysan de son département. En avril 1935, il fut condamné à quinze jours de prison avec sursis et 200 francs d’amende, pour avoir, avec P. Abadie, H. Farfal, Renaud Jean et plusieurs paysans, empêché des saisies-ventes d’exploitations agricoles à Miramont-de-Guyenne et Lévignac-de-Guyenne. L’année suivante, il était responsable du secteur Marmande-Miramont, de la Confédération générale des paysans travailleurs ; il siégeait au bureau de l’Union départementale CGPT et fut gérant du journal communiste la Terre, dirigé par Renaud Jean.

Candidat aux élections cantonales à Lauzun en octobre 1934, conseiller municipal sortant, il dirigea la liste antifasciste d’Armillac, lors des élections de mai 1935. Il se représenta en octobre 1937 aux élections cantonales.

Arrêté en 1940 puis interné, il fit partie de la direction communiste clandestine du camp de Nexon (Haute-Vienne) ; il demeura détenu durant toute la guerre. Il fut membre de la commission provisoire d’organisation du comité national d’action agricole par arrêté du 19 octobre 1944 et confirmé comme membre de ce comité le 9 mars 1945. Il fut membre du Conseil économique de 1947 à 1951 au titre de la CGA. Il siégea à la commission de l’économie nationale. Il était alors vice-président de la Fédération départementale des syndicats d’exploitant agricoles de Lot-et-Garonne.

Léopold Rambeau mourut le 10 avril 1989 à Armillac.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article128025, notice RAMBEAU Léopold par Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Lot-et-Garonne, cabinet du préfet, n° 8. — Le Travailleur du Sud-Ouest, 1932-1937. — V. Tournayre et J. Gleize, Renaud Jean, MM, CRHMSS, Paris I.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément