RANNOU François, Yves

Par Alain Prigent

Né le 29 août 1910 et mort le 29 juin 1981 à Brest (Finistère) ; ouvrier de l’arsenal de Brest ; FTP ; secrétaire général du syndicat CGT des travailleurs réunis de l’arsenal et de la pyrotechnie de Saint-Nicolas (1946-1950) ; secrétaire de l’union locale CGT de Brest (1947) ; membre du bureau de l’UD CGT du Finistère (1948-1950) ; licencié en février 1950 pour activités politiques au sein de l’arsenal pendant la guerre d’Indochine.

Fils de François Rannou, mécanicien, et de Marie Marguerite Ansquer, sans profession, François Rannou, membre du syndicat de l’Arsenal en 1928, fut élu membre de la commission administrative du syndicat réunifié en 1935, et secrétaire adjoint en 1938-1939. Secrétaire du syndicat clandestin de l’Arsenal à partir de mai 1943, il fut confirmé dans cette fonction en 1945. Depuis 1943, il était membre du Parti communiste.

Résistant FTP, il fut secrétaire général du syndicat CGT des travailleurs réunis de l’arsenal et de la pyrotechnie de Saint-Nicolas (1946-1950). Il présenta à Rosporden le 13 mai 1946, lors du deuxième congrès de l’union départementale CGT du Finistère, un rapport sur les finances. Secrétaire de l’union locale CGT de Brest en janvier 1947, il participa aux travaux de la commission administrative de l’union départementale du 16 novembre 1947 qui précéda la scission. Il fut élu au bureau de l’UD au congrès qui se tint à Brest le 6 juin 1948. Il fut licencié en février 1950 pour activités politiques au sein de l’arsenal pendant la guerre d’Indochine. Intervint au rassemblement du 6 février 1950 à Brest. Elu CGT au conseil d’administration de la caisse primaire de sécurité sociale du Nord Finistère le 8 juin 1950, il fut réélu le 17 novembre 1955, la liste CGT obtenant 38,2 % des suffrages exprimés. Candidat de la CGT à l’élection du conseil d’administration de la caisse primaire de sécurité sociale du Nord Finistère le 13 décembre 1962, il fut désigné en septembre 1967 administrateur de la caisse primaire du Nord Finistère par l’UD CGT. Marié le 23 juillet 1931 à Brest avec Céline Manuel, il se maria en secondes noces le 28 mai 1971 à Brest avec Suzanne Colle.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article128083, notice RANNOU François, Yves par Alain Prigent, version mise en ligne le 18 juin 2014, dernière modification le 2 septembre 2014.

Par Alain Prigent

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — Eugène Kerbaul, 1270 militants du Finistère (1918-1945), IRM Bretagne, 1985. — François Tanguy, La CGT dans le Finistère (1944-1968), Éditions UD CGT Finistère, 1992. — Vanina Le Gall, Les Luttes sociales à Brest (mai 1947 - avril 1950), Maîtrise d’ Histoire, Université de Bretagne occidentale, 1997. — Isabelle Picart, Le Parti communiste français à Brest de la Libération à la fin de la 4e République (1944-1958), Maîtrise d’Histoire, Université de Bretagne occidentale, 1989.
— État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément