RAULT Camille, Olivier, Joseph

Par Jacques Girault

Né le 27 février 1891 à Lannion (Côtes-du-Nord/d’Armor), mort le 1er octobre 1946 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) ; professeur ; militant communiste dans le Puy-de-Dôme.

Fils d’un gendarme à cheval, Camille Rault, ancien élève de l’Ecole normale d’instituteurs de Saint-Brieuc, instituteur dans le département (1910-1912), partit au service militaire 1912-1913 puis fut mobilisé en août 1914. Envoyé au front en mai 1915, il fut démobilisé en 1919.

Nommé instituteur à Plédran à son retour à la vie civile, il obtint d’être délégué pour enseigner les lettres à l’école primaire supérieure de Lorient (Morbihan) en mars 1921. Il s’était marié en 1920 avec une professeur à l’EPS de Clermont-Ferrand, parente d’Hélène Madeuf, institutrice communiste. Le couple eut deux enfants.

Camille Rault demanda alors un poste dans le Puy-de-Dôme et fut nommé instituteur délégué à l’EPS de Gannat pour l’enseignement des lettres et de l’histoire-géographie. Reçu à la première partie du certificat d’aptitude au professorat des écoles normales et des écoles primaires supérieures en 1922, titularisé comme professeur-adjoint en 1926, il fut nommé à l’EPS Amédée Gasquet de Clermont-Ferrand en 1926, délégué aux fonctions de directeur d’études en 1928 et titularisé cinq ans plus tard .

À partir de 1927, il prépara une licence à la faculté des lettres de Clermont-Ferrand et l’obtint en 1929 (certificats d’histoire moderne et contemporaine, géographie générale, géographie humaine, morale et sociologie). En 1938, il remplissait aussi les fonctions de surveillant général.

Membre de l’Association syndicale des fonctionnaires des EPS de France et d’Algérie, qui se transforma en Syndicat en 1929, Camille Rault militait aussi au Parti communiste. Membre du comité régional d’Auvergne, il fut candidat aux élections législatives de 1924 sur la liste du « Bloc ouvrier et paysan » aux élections législatives de mai 1924 qui obtint 2 665 voix sur 154 325 inscrits. En conflit avec le secrétaire des Jeunesses communistes Pranchère, il quitta en 1926 le Parti communiste exprimant des positions favorables à l’Opposition de gauche. Franc-maçon (Grand Orient de France), il milita aussi à la Libre pensée.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article128170, notice RAULT Camille, Olivier, Joseph par Jacques Girault, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 31 mars 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat., F17 27247. — Arch. Dép. Puy-de-Dôme, M 02831. — Le Cri du peuple, 1926. — DBMOF, notice non signée..

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément