REBEYRAT René, Firmin, François

Né le 19 juin 1883 à Châtenay-Malabry (Seine), mort le 14 février 1947 à Paris (XIIIe arr.).

Fils de jardiniers, René Rebeyrat, ouvrier serrurier domicilié à Châtenay, entra par la suite chez Bréguet à Villacoublay comme ouvrier mécanicien. Ancien combattant, socialiste SFIO, il fut candidat, sans succès aux élections municipales de Châtenay-Malabry. Après le congrès de Tours, il demeura au Parti socialiste SFIO.

Candidat aux élections municipales de 1925 sur la liste d’entente républicaine et socialiste, René Rebeyrat fut élu le 10 mai. Désigné le 19 janvier 1929 au conseil d’administration de la Caisse des écoles, il fut à nouveau candidat sur la liste d’entente républicaine et socialiste et réélu, dès le 1er tour, le 5 mai 1929. Rebeyrat fut réélu le 5 mai 1935.

Le comité local de Libération le désigna au conseil municipal provisoire, le 5 octobre 1944. Il figurait parmi les jurés pour le tribunal qui devait « juger les traîtres à la Patrie » et ne fut pas candidat en avril 1945 aux élections générales.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article128312, notice REBEYRAT René, Firmin, François , version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

SOURCE : Jacques Girault, Les militants de Châtenay-Malabry dans l’entre-deux-guerres, CNRS/GRECO 55, 1988.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément