RENAC Jean, Pierre

Par Emeric Tellier

Né le 28 juin 1876 à Paris (XIXe arr.), mort le 26 juillet 1921 à Paris (Xe arr.) ; tailleur sur cristaux ; conseiller prud’homme.

Jean Renac naquit au domicile de ses parents, au 53 rue de Meaux à Paris (XIXe arr.). Son père, Jean, Pierre Renac était un tailleur sur cristaux de 27 ans et sa mère, Anne Lamoth, une plumassière âgée de 19 ans.

Le 16 novembre 1897, Jean Renac fut affecté au 154e Régiment d’infanterie comme soldat de 2e classe. Libéré le 21 septembre 1900, il reçut un certificat de bonne conduite.

En 1902, il résidait au 16 rue Camille Desmoulins à Paris (XIe arr.), avant de déménager en février 1903 au Pré-Saint-Gervais (Seine, Seine-Saint-Denis) où il résida successivement au 7 rue Charles Nodier (1903-1906), au 7 rue Clément (1908-1909), au 23 Grande Rue (1909-1911) et enfin au 28 rue de Pantin (à partir de 1911).

Le 3 août 1914, il fut mobilisé au sein du 9e Régiment territorial d’infanterie, avant d’être réformé par la Commission de Réforme de Dreux le 25 septembre 1914 pour « ulcère variqueux »

Jean Renac fut conseiller ouvrier prud’homme de la Seine en 1921, section des produits chimiques.

Il avait épousé Louise, Désirée Caron le 29 mars 1902 à Paris (XIe arr.), avec laquelle il a eu plusieurs enfants, dont Jean, Jules Renac.

Sa fiche de registre matricule militaire le décrit de la manière suivante : « Cheveux châtains, yeux gris, nez fort, menton rond, sourcils blonds foncés, front droit, bouche grande, visage allongé, taille : 1 m 74 ». Son degré d’instruction signale une instruction élémentaire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article128480, notice RENAC Jean, Pierre par Emeric Tellier, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 20 juin 2022.

Par Emeric Tellier

SOURCES : Agendas de la Bourse du travail de Paris. – État-civil en ligne. – Registre-matricule militaire en ligne.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément