RIGOULET Pierre, Stanislas

Par Eric Panthou

Né le 27 janvier 1900 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), mort accidentellement en mission le 29 août 1944 à Clermont-Ferrand ; ébéniste ; militant libertaire du Puy-de-Dôme ; résistant au sein de la Résistance intérieure française (RIF).

Fils de Antoine, menuisier, et de Marie Fabre, sans profession, Pierre Rigoulet fut légitimé par le mariage de ses parents le 27 janvier 1904 à Clermont-Ferrand. Il fit son service militaire de 1920 à 1922 en Algérie. En 1936, il était secrétaire du comité anarcho-syndicaliste de défense de la Révolution espagnole à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Il exerçait la profession d’ébéniste. Célibataire, il habitait 28 rue de la Rotonde à Clermont-Ferrand.
Il fut mobilisé le 4 septembre 1939 au sein du 13ème escadron du train
Membre de la Résistance intérieure française (RIF), isolé, membre du Groupe Jacob Secteur nord, de Clermont-Ferrand, Pierre Rigoulet est mort en mission accidentellement, au surlendemain du départ des troupes allemandes de Clermont-Ferrand. Il est mort à son domicile 28 rue de la Rotonde à Clermont-Ferrand.

Il a été reconnu Mort pour la France.

Son nom figure sur Monument aux Morts 1939-1945 à Clermont-Ferrand.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article128992, notice RIGOULET Pierre, Stanislas par Eric Panthou, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 26 avril 2021.

Par Eric Panthou

SOURCE : AVCC Caen, AC 21 P 142278, dossier Pierre Rigoulet (nc). — SHD Vincennes, GR 16 P 511598, dossier Pierre Rigoulet (nc). — Notes de Daniel Dupuy. — Registre de matricule. — Mémorialgenweb. — Mémoire des Hommes. — État-civil Clermont-Ferrand pour l’acte de naissance et décès.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément