ROBERT Auguste [ROBERT Ernest, Louis, Auguste]

Par Roger Pierre

Né le 1er novembre 1891 à Saint-Avit (Drôme), mort le 2 mars 1970 à Saint-Paul-Trois-Châteaux (Drôme) ; instituteur ; militant syndicaliste du SNI ; militant communiste et pacifiste.

Auguste Robert, d’origine paysanne, fit ses études à l’École normale d’instituteurs de Valence (Drôme). Mobilisé en 1914, traumatisé par la mort de son meilleur ami et atteint de dépression nerveuse, il fut réformé ; l’horreur de la guerre le marqua pour la vie et fit de lui un pacifiste ardent.

Nommé en 1920 à Saint-Paul-Trois-Châteaux, Auguste Robert y constitua en 1921 une section de l’ARAC, et donna vers 1923 son adhésion au Parti communiste. Membre du conseil départemental de la section de la Drôme du SNI dès 1923, il intervint en 1927 au congrès national de Paris au faveur du front unique, de l’unité syndicale et de l’adhésion à l’Internationale des travailleurs de l’enseignement (ITE). Il fut, en 1929-1930, secrétaire de sa section, et dirigea ensuite la tendance « Opposition syndicaliste révolutionnaire ». Voir Augustin Peillard.

Militant pacifiste, Auguste Robert fut l’objet d’enquêtes et de menaces de sanctions dès 1921 et pendant la guerre du Maroc. Il succéda en 1927 à Maurice Lagarde comme secrétaire de la cellule de Saint-Paul. Il appartenait également au comité de rayon du parti. En 1933, il organisa dans sa commune le premier grand meeting d’unité sous l’égide du comité Amsterdam-Pleyel et réussit à entraîner des militants socialistes, malgré l’interdiction de leur parti (voir Henri Girard). En septembre 1936, Robert fut délégué au congrès du Rassemblement universel pour la paix (RUP) à Bruxelles. Lors de la grève du 30 novembre 1938, il ne suivit pas les consignes du Parti communiste.

En 1940, Auguste Robert avait été déplacé dans un hameau de la Haute-Loire ; il revint à la Libération à Saint-Paul-Trois-Châteaux où il prit sa retraite. Il milita au Parti communiste dans les mouvements laïques et participa activement à l’organisation et aux campagnes du Mouvement de la paix dans sa région du Tricastin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article129159, notice ROBERT Auguste [ROBERT Ernest, Louis, Auguste] par Roger Pierre, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 12 avril 2021.

Par Roger Pierre

SOURCES : Arch. Nat. F7/13109. — Arch. Dép. Drôme, 35 M 311. — Bulletin SNI (Drôme). — La Voix populaire. — La Volonté socialiste, 29 février 1936. — Le Sud-Est, 7 mars 1936. — Rens. de Madame Robert.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément