BOUCHEREAU Eugène, Jules, Désiré

Par Jean Maitron et Claude Pennetier

Né le 22 septembre 1864 à Paris, mort le 29 février 1936 ; cheminot ; militant socialiste puis communiste d’Eure-et-Loir.

Après avoir fait son apprentissage de mécanicien, Eugène Bouchereau entra aux chemins de fer en 1883, se syndiqua en 1889 et participa à la grève de Vaugirard en 1898. En 1910, il travaillait à Dreux (Eure-et-Loir) et dirigea la grève des cheminots pour les cent sous.
Bouchereau adhéra au Parti SFIO dès 1905. L’année suivante, les électeurs de Dreux l’envoyaient siéger au conseil municipal. Ils lui maintinrent leur confiance pendant treize ans. Bouchereau était sans doute trop âgé pour être mobilisé pendant la Première Guerre mondiale. Selon Le Travailleur du 7 mars 1936, « dès 1915, il lutte contre la guerre ». Tête de liste socialiste aux élections municipales du 30 novembre 1919, il ne fut pas réélu. Il était à la retraite quand éclata la grève de mai 1920, pourtant, il aida le mouvement. Bouchereau siégeait à la commission administrative de la Fédération socialiste en 1919.
Le vieux dirigeant syndicaliste et socialiste adhéra au Parti communiste après le congrès de Tours (décembre 1920). À Dreux, l’influence de Joseph Pierre* dépassa la sienne et la section rejoignit la SFIO, Bouchereau se consacra alors au syndicalisme : le congrès constitutif de l’Union départementale unitaire, réuni le 29 janvier 1922, l’élut délégué à la propagande. Il accéda ensuite au secrétariat de l’UD puis, de 1926 à 1931, à celui de la 18e Région unitaire dont le siège était à Caen (Calvados) ; l’UR regroupait : Orne, Manche, et des parties du Calvados, de l’Eure-et-Loir, de l’Eure.
Bouchereau constitua une section communiste à Dreux en 1922 et siégea au comité fédéral. Le Parti communiste le présenta aux élections législatives de mai 1924 en Eure-et-Loir. Au scrutin d’arrondissement d’avril 1928, il fut d’abord pressenti pour la deuxième circonscription de Chartres puis envoyé à Montargis (Loiret) où il recueillit 1 513 voix (6,5 % des inscrits) contre 10 718 au socialiste Frot.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article1293, notice BOUCHEREAU Eugène, Jules, Désiré par Jean Maitron et Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 18 novembre 2011.

Par Jean Maitron et Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Nat. F7/13104, rapport du 21 avril 1926 et l’Humanité de ce même jour. — Arch. Dép. Loiret, 2 M 103. — I.M.Th., bobine 294. — Le Travailleur d’Eure-et-Loir, 1919-1922. — Le Travailleur (Loiret, Loir-et-Cher, Eure-et-Loir), 1928.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément