ROUANNE Jean

Par Stéphane Gatignon

Né le 1er avril 1878 à Villeréal (Lot-et-Garonne), mort le 8 avril 1967 à Argenteuil (Seine-et-Oise, Val d’Oise).

Fils d’une entrepreneur en travaux publics, Jean Rouanne, ancien socialiste allemaniste, vint s’installer à Argenteuil (Seine-et-Oise) où il se maria en 1906.

Artisan mécanicien, ancien combattant, Jean Rouanne se prononça en 1920 pour l’adhésion à la IIIe Internationale. Candidat aux élections municipales de 1925 et 1929, Il fut élu conseiller communiste en mai 1935.
Déporté en Afrique du Nord, il fut réélu conseiller municipal à son retour en avril 1945 puis réélu en 1947. Il n’était pas en position éligible en 1953. Président de la section argenteuillaise de l’Union des vieux travailleurs en 1945, il était très populaire à Argenteuil, reconnu comme un des plus anciens militants communistes et apprécié dans on quartier où on le surnommait "le maire des Champioux".


Jean Rouanne mourut le 8 avril 1967 à Argenteuil.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article129706, notice ROUANNE Jean par Stéphane Gatignon, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 22 novembre 2022.

Par Stéphane Gatignon

SOURCES : Arch. Dép. Seine-et-Oise, 2 M 30/31, 30/42, 30/68, 1 W 221, 709, 1036, 1069. — Arch. communales d’Argenteuil. — La Renaissance de Seine-et-Oise, 10 janvier 1946, 23 novembre 1946. — Argenteuil, images d’histoire, 1977.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément