ROUCHER Armand

Né le 8 septembre 1898 à Civray (Vienne), mort le 23 juillet 1984 à Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle) ; professeur ; militant syndicaliste.

Armand Roucher était le fils Jean Roucher, journalier, et de Marie Mouche, sans profession. Pupille de l’Assistance publique, il était élève à l’Ecole normale d’instituteurs de Poitiers, quand il s’engagea volontaire en avril 1917 au 20e régiment d’artillerie à Poitiers. Il effectua toute la guerre dans différents régiments d’artillerie, fut promu sous-lieutenant le 15 août 1919 et ne fut démobilisé que le le 14 avril 1921.

Il devint professeur de mathématiques, affecté en Meurthe-et-Moselle où il se maria à Nancy, le 8 août 1929, avec Jeanne Pageot.

Professeur au collège de Pont-à-Mousson, Armand Roucher fut secrétaire général de la section départementale de Meurthe-et-Moselle de la Fédération générale de l’enseignement (CGT) de 1932 à 1939. Le 3 décembre 1932, il avait été élu secrétaire général de la section locale du Comité mondial de lutte contre la guerre qui venait d’être créée. Sous-lieutenant de réserve par décret du 23 octobre 1924, il fut révoqué de son grade par décision présidentielle du 20 juin 1933, en application de l’art 1488 de la loi du 8 janvier 1925. Il reçut néanmoins la distinction d’officier d’académie dans la promotion de juillet 1934.

Remobilisé en août 1939 comme caporal, il fut fait prisonnier le 20 juin 1940 et, en raison de graves problème de santé (pleurésie), rapatrié en le 20 juin 1941 : il ne pesait que 52 kgs.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article129736, notice ROUCHER Armand , version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 28 mars 2021.

SOURCES : Arch. Nat. F7/13037. — Arch. Meurthe-et-Moselle, 10 M 89. — Le Réveil ouvrier.— Arch. Dép. Vienne , état civil ; registre matricule. — JO, lois et décrets, 14 juillet 1934. — Notes d’Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément