ROUCHONNAT Maxime [ROUCHONNAT Eugène, Maxime, Pierre]

Par Eric Panthou

Né le 9 octobre 1903 à Charbonnière-les-Vieilles (Puy-de-Dôme), tué le 18 juin 1937 à Guadarama (Espagne) ; journalier ; Volontaire de l’Espagne Républicaine.

Maxime Rouchonnat, déclaré Eugène, Maxime, Pierre à l’état-civil, était fils d’un cultivateur. Il était journalier. Il s’est marié le 27 octobre 1928 avec Marie-Louise Crozet à Guéret (Creuse). A cette date, il était "garçon de dortoir" au lycée de Guéret.

Le couple eut un fils né en juin 1936. Il semble qu’il ai quitté Guéret pour repartir dans un premier temps en Auvergne dans son village natal et qu’il soit parti de là avec d’autres hommes du village pour l’Espagne. Il fut volontaire en Espagne républicaine et appartint à la 14e Brigade internationale. Il fut tué le 18 juin 1937 à Guadarama.
Le Comité d’aide aux Familles des Volontaires, du Comité départemental du Front populaire du Puy-de-Dôme, se préoccupa d’aider sa mère qui vivait alors à Manzat (Puy-de-Dôme).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article129741, notice ROUCHONNAT Maxime [ROUCHONNAT Eugène, Maxime, Pierre] par Eric Panthou, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 5 mai 2021.

Par Eric Panthou

SOURCE : Arch. AVER .— Rapport présenté au Comité d’aide élu par le Comité départemental du Front populaire du 1er septembre 1938, 1er rapport, archives privées Henri Verde, section CGT Michelin, Clermont-Ferrand.— Mail de Marion Rouchonnat, son arrière-petite fille, le 5 mai 2021. — Etat-civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément