ROUSSEL Ernest [ROUSSEL Jacques, Théodore, Ernest]

Né le 20 mars 1870 à Nîmes (Gard), mort le 15 octobre 1939 à Montpellier (Hérault) ; enseignant ; historien.

Fils du rédacteur en chef du Courrier du Gard, Ernest Roussel suivit des études à la Sorbonne. Il fut notamment l’élève de Charles Seignobos. Il obtint un Diplôme d’études supérieures en Histoire, puis fut reçu 4e à l’agrégation d’histoire et géographie en 1901.
Il avait signé en janvier 1898 la première pétition dreyfusarde (« Ernest Roussel, licencié ès-lettres »).
Il exerça comme professeur au lycée de Montpellier (Hérault) à partir de 1903, fut président de la Société d’enseignement populaire de l’Hérault de 1913 à 1932, et secrétaire du syndicat de l’enseignement secondaire et supérieur de Montpellier, créé le 1er janvier 1928. En 1938, il était vice-président de la section de Montpellier de la Ligue des droits de l’Homme.
Ernest Roussel écrivit des articles historiques dans différents journaux et revues, dont le Manuel général de l’instruction primaire et La Paix par le droit.
D’après la nécrologie parue en 1946 dans Bulletin de la Société des professeurs d’histoire et de géographie de l’enseignement public, E. Roussel était « mort au début de la guerre ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article129944, notice ROUSSEL Ernest [ROUSSEL Jacques, Théodore, Ernest], version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 23 novembre 2022.

ŒUVRE : « Le roi Chilpéric : 561-584 », Annales de l’Est, 1897. — Une ancienne capitale : Orange, Gautherin, 1901 ; réédition Le Livre d’histoire, 2005. — La vie et l’œuvre de Ferdinand Buisson, Société d’enseignement populaire de l’Hérault, 1931. — Les Nuées maurrassiennes, étude critique des "croyances" historiques de l’Action française, préface de Charles Seignobos, J. Flory, 1936.

SOURCES : Arch. Dép. Hérault, 9 M 378 et 195 M 20. — Le Siècle, 17 janvier 1898, p. 2. — Émile Kahn, « À travers 40 ans », Les Cahiers des droits de l’homme, 10 juillet 1938. — Cinquantenaire de la Société d’enseignement populaire de l’Hérault, 1898-1948, Montpellier, 1948. — Bulletin de la Société des professeurs d’histoire et de géographie de l’enseignement public, janvier 1946. — André Chervel, « Les agrégés de l’enseignement secondaire. Répertoire 1809-1960 ». — État civil de l’Hérault. — Notes de Julien Chuzeville.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément