SALVERT Georges

Par Michel Launay

Né le 21 juillet 1869, mort le 17 décembre 1942 ; employé , syndicaliste CFTC de Paris.

Georges Salvert fut employé dès l’âge de seize ans et adhéra en 1890 au syndicat des employés du commerce et de l’industrie (SECI), premier grand syndicat chrétien fondé en France, dont il devint l’un des dirigeants. Il fut aussi l’un des responsables de la CFTC, fondée à Paris les 1er et 2 novembre 1919, mais n’eut pas au sein de la centrale un rôle équivalent à celui qu’il joua au SECI.

Contemporain d’Alfred Despont*, il fut conseiller dès 1892 et ses avis étaient suivis scrupuleusement car il connaissait fort bien tous les aspects du syndicalisme des employés, sa spécialité étant les problèmes coopératifs. Il entendait faire des services dits annexes du syndicat des Employés la pierre d’angle de la nouvelle société syndicale. Selon lui, le syndicalisme consistait d’abord en une école de coopération économique entre les hommes et c’était cette nouvelle relation entre producteurs et consommateurs qui devait servir de fondement à la société nouvelle.

Les problèmes propres à l’entre-deux-guerres ne permirent pas à Georges Salvert d’être aussi écouté qu’auparavant, même s’il fut l’un des responsables de la CFTC fondée à Paris les 1er et 2 novembre 1919. L’âge venant, il prit quelque distance avec le syndicalisme non sans demeurer un ami et un conseiller précieux des dirigeants comme Gaston Tessier* ou Jules Zirnheld*. Pendant quarante-cinq ans, il fut employé à la Compagnie foncière de France.

Il devint veuf le 7 octobre 1901 à la suite du décès de son épouse dont les obsèques eurent lieu le 10 à Saint-Denis. Il se remaria le 26 mai 1903 avec Thérèse Petit, soeur du militant chrétien Arthur Petit.

Eut-il un lien de parenté avec Paul Salvert et Roger Salvert ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article130379, notice SALVERT Georges par Michel Launay, version mise en ligne le 15 novembre 2016, dernière modification le 23 janvier 2019.

Par Michel Launay

SOURCES : Archives CFTC. — Presse de la CFTC. — Notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément