SANSOY Georgette [née ROUSSEAU Georgette, Berthe ]

Née le 2 avril 1896 à Bléneau (Yonne), morte le 9 août 1975 à Saint-Mandé (Val-de-Marne) ; institutrice ; militante syndicaliste du SNI ; militante communiste ; résistante ; conseillère municipale et adjointe au maire de Paris (XXe arr) à la Libération.

Fille de Louis Rousseau, instituteur, et de Berthe-Pulchérie Larcher, sans profession, Georgette Rousseau, institutrice, entra dans l’enseignement en 1919 et adhéra au syndicat des instituteurs de l’Yonne dès sa formation (celui-ci comptait une quarantaine d’adhérents).

Elle épousa le 16 août 1921 à Joigny (Yonne) Pierre Sansoy, instituteur, communiste. Ils furent en poste jusque vers 1925 à Villiers-Nonain.

Institutrice avec son mari à Saint-Sauveur-en-Puisaye à partir de la fin des années 1920, Georgette Sansoy fut la trésorière du syndicat unitaire de 1931 à 1934 et assuma, durant la même période, le secrétariat du Groupe féministe. Elle adhéra au Parti communiste en janvier 1932. Quand la région communiste de l’Yonne fut créée en octobre 1936, elle fit partie du comité régional. Octave Rabaté, dans son rapport en mars 1938, la jugeait « supérieure politiquement à son mari ». Un témoin direct évoquait le couple : « Sa femme, petite nature, souriante, aux cheveux flous, était d’une gentillesse exquise. Quels braves gens, si fraternels, si affectueux. Rien que pour eux on serait devenu communiste ! »

Révoquée au début de la guerre, réintégrée comme veuve de guerre dans la Nièvre en novembre 1940, son mari ayant été tué le 15 juin 1940 à Montallery, elle passa dans l’illégalité en août 1942 et participa activement à la Résistance.

Venue à Paris en janvier 1944, Georgette Sansoy fut adjointe au maire du XXe arrondissement à la Libération.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article130448, notice SANSOY Georgette [née ROUSSEAU Georgette, Berthe ] , version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 12 mars 2021.

SOURCES : RGASPI, 517, 1, 1896. — Bulletin de l’Yonne du SNI. — Bulletin des Groupes féministes. — Dossier de l’É.N. et rens. fournis par l’intéressée. — A.-M. Sohn, Th., op. cit.L’Éveil du XXe arrondissement, 20 avril 1946.— Témoignage, site mémoire vivante du canton de Quarré-les-Tombes. — Notes d’Alain Dalançon et Jacques Girault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément