SARDA Élie [SARDA Élie, Jean]

Par mise à jour par Marie-Cécile Bouju

Né le 28 octobre 1896 à Nîmes (Gard), mort en déportation le 26 mai 1945 à Rotenburg (Allemagne) ; imprimeur ; syndicaliste (CGTU) ; militant communiste ; conseiller municipal de Clamart (Seine).

Fils de Claude Sarda, limonadier, et de Marie Jamme, Élie Sarda était chapelier en 1916, lors de la mobilisation. D’après son dossier conservé la Préfecture de police de Paris, il aurait été mutilé et gazé. Son dossier matricule ne dit rien à ce sujet.
En 1922 et 1924 il fut condamné par les tribunaux correctionnels de Nîmes et Limoux pour coups et blessures.
En 1925, il fut licencié de la TCRP pour avoir participé ou organisé une grève. Il devint garçon de café puis manœuvre chez Renault, avant d’être embauché en 1927 dans l’Imprimerie nationale. A ce titre, il devint membre du conseil du Syndicat général du papier-carton (CGTU) de Seine et seine et Oise
Communiste, Sarda fut élu conseiller municipal de Clamart (Seine) le 12 mai 1935 sur la liste d’Ernest De Saint-Étienne.
Déchu de son mandat le 9 février 1940 par le conseil de préfecture, il fut interné le 6 décembre 1940 à Aincourt, le 6 avril 1941 à la centrale de Poissy, le 8 mai 1941 à Châteaubriant puis à Voves. Déporté en mai 1944 à Neuengamme (Allemagne), il fut libéré le 7 mai 1945 mais mourut dix jours plus tard à Rotenburg.
Le conseil municipal provisoire de Clamart, installé officiellement depuis le 29 août 1944, l’avait compté parmi ses membres, ignorant sa déportation en Allemagne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article130489, notice SARDA Élie [SARDA Élie, Jean] par mise à jour par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 23 novembre 2019.

Par mise à jour par Marie-Cécile Bouju

SOURCES : Arch. PPo 1 W 273-81397. – Arch. Dép. Gard registre matricule n°2481 [en ligne]. - Arch. Dép. Seine, DM3 ; vers. 10451/76/1. - Arch. Ministère des AC. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément