SAUTREUIL Fernand, Georges

Par Alain Dalançon

Né le 17 août 1882 à La Hallotière (Seine-Inférieure/Maritime), mort en 1952 ; instituteur ; militant syndicaliste du SNI et de la CGT au Havre.

Son père, Jules Sautreuil était instituteur, sa mère, Adèle Chevalier, ménagère.

Fernand Sautreuil, instituteur public, effectua, de novembre 1903 à octobre 1904, son service militaire qu’il termina au grade de caporal et fut promu sergent en 1906. Nommé instituteur à Duclair (Seine-Inférieure/Maritime), il y fut récompensé pour ses services dans les sociétés de secours mutuels scolaires. Muté au Havre, il était en 1914 président du groupe havrais des amicales d’instituteurs.

Il fut mobilisé durant toute la Première Guerre mondiale dans les services auxiliaires pour raison de santé et démobilisé en mars 1919.

De retour à la vie civile, il reprit son travail à l’école primaire, rue Augustin Normand, au Havre, et y demeura jusqu’à sa prise de retraite en 1937.

Secrétaire adjoint du Syndicat national des institutrices et instituteurs, il en devint le secrétaire en 1922, adhéra à la CGT dès 1923 et entra à la commission administrative de l’Union départementale au congrès du Havre, le 23 mars 1923. Il était en outre secrétaire du Cartel confédéré des fonctionnaires du Havre à partir de 1927.

Fernand Sautreuil demeura secrétaire de la section départementale du SNI jusqu’à la fin de 1936, en lui conservant une certaine autonomie. Il créa son bulletin départemental qui parut régulièrement jusqu’à la guerre. De 800 en 1925, le nombre des syndiqués varia entre 1 900 et 2 000 de 1930 à 1936, le SNI constituant le syndicat le plus puissant de l’Union confédérée. Il était aussi responsable de la société de secours mutuels des instituteurs.

Le 16 mai 1952, L’Ecole libératrice annonça son décès.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article130600, notice SAUTREUIL Fernand, Georges par Alain Dalançon, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 25 mars 2021.

Par Alain Dalançon

SOURCES :Arch. Nat. F7/13744. — Arch. Dép. Seine-Maritime, 4 MP 2801, état civil, registre matricule classe 1902. — Arch. UD-CGT, 1895-1925 et 1925-1930. — JO lois et décrets, juin 1904, 15 juillet 1933.— Le Petit Havre, 2 mars 1914 ; L’École libératrice 1929-1935. — Notice non signée du DBMOF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément