SCHOSMANN Gaston

Par Paulette Cavailler

Né le 4 novembre 1888 à Fontenay-Trésigny (Seine-et-Marne), mort le 27 septembre 1971 à Melun (Seine-et-Marne) ; ouvrier en cadres ; militant syndicaliste CGT ; militant socialiste puis communiste ; conseiller municipal de Fontenay-Trésigny ; résistant.

Fils d’un manouvrier, Gaston Schosmann, ouvrier dans une fabrique de cadres à Fontenay-Trésigny, adhéra en 1912 à la CGT et, vers la même époque, à la Fédération socialiste de Seine-et-Marne.

Il rejoignit le Parti communiste après le congrès de Tours (décembre 1920) et la CGTU l’année suivante. Élu conseiller municipal de Fontenay-Trésigny en mai 1925, il fut réélu en mai 1929 et en mai 1935. Candidat du Bloc ouvrier et paysan aux élections législatives d’avril 1928 dans la circonscription de Coulommiers (Seine-et-Marne), il recueillit 979 voix au 1er tour et 465 au second sur 13 567 inscrits. Gaston Schosmann se présenta également au conseil d’arrondissement dans le canton de Rozay-en-Brie (Seine-et-Marne) en mai 1939.

Il fut déporté à Buchenwald (Allemagne). Il fut candidat au conseil général pour le canton de Rozay-en-Brie, en septembre 1945. Toujours conseiller municipal de Fontenay-Trésigny, il reçut le 26 juin 1964 la Médaille d’argent de la reconnaissance pour ses activités communales.

Son fils Pierre Schosmann* fut aussi un militant local.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article130777, notice SCHOSMANN Gaston par Paulette Cavailler, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par Paulette Cavailler

SOURCES : Arch. Dép. Seine-et-Marne, série M et 1 R. — La Voix du peuple, 28 avril 1939 et 19 mai 1939.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément