SERRA Camille, Marius, Léopold [SERRA dit Paul]

Par Jacques Girault

Né le 24 novembre 1908 à Saint-Tropez (Var), mort le 7 mai 2004 à Gassin (Var) ; métallurgiste  ; militant syndicaliste CGTU puis CGT ; militant communiste (1933-1960).

Fils d’un patron boulanger, d’origines espagnoles, et d’une cultivatrice, Paul Serra reçut tous les sacrements catholiques et obtint le certificat d’études primaires. Il effectua son service militaire dans la Marine nationale à Toulon (octobre 1929-octobre 1930) comme torpilleur sur le cuirassé “Condorcet“, puis matelot mécanicien à l’école des mécaniciens et chauffeurs. Apprenti ajusteur à l’usine de torpilles Whitehead en avril 1923, ouvrier par la suite, il en fut licencié en novembre 1934 pour activité syndicale.

Membre du syndicat CGTU des métaux et du bureau de l’Union locale CGTU de Saint-Tropez, membre du Parti communiste depuis 1933, il fut désigné par l’Union locale pour siéger à la commission d’enquête créée en novembre 1933 après le renvoi d’un employé communal. Secrétaire administratif de l’Union locale à partir du 2 janvier 1933, candidat aux élections municipales sur la liste du "Bloc ouvrier et paysan", il obtint le 5 mai 1935, 201 voix sur 1 290 inscrits et 236 voix au deuxième tour.

Paul Serra entra comme mécanicien à la Compagnie méditerranéenne des eaux à Sainte-Maxime. Secrétaire du syndicat CGT, il représentait aussi le syndicat des dockers au bureau de l’Union locale. En outre, il était le correspondant du Centre de diffusion du livre et de la presse.

Paul Serra se maria en juin 1939 à Grimaud. Le couple eut deux enfants.

Mobilisé le 6 septembre 1939 dans la Marine comme spécialiste des torpilles, blessé en janvier 1940, après son hospitalisation, versé dans l’Infanterie à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) en mai 1940, Paul Serra participa aux combats à Saint-Pourcain-sur-Sioule (Allier) et fut démobilisé à Nice (Alpes-Maritimes). Il retrouva son travail à la station de pompage de Cogolin de la compagnie des eaux, habitant Grimaud. Il reprit contact avec les communistes de Cogolin qui allaient aider le maquis des Maures par la suite.

Après la guerre, toujours responsable syndical, Paul Serra resta membre du Parti communiste français jusqu’en 1960. Il fut candidat aux élections municipales de Grimaud jusqu’en 1959.

Paul Serra termina sa carrière comme responsable de la station de pompage des eaux. Habitant toujours Grimaud, secrétaire du comité de Cogolin de l’Association nationale des anciens combattants de la Résistance, membre du comité d’entente des associations patriotiques, il assurait le secrétariat de la section des mutilés et invalides du travail de Saint-Tropez au début des années 1990.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article131046, notice SERRA Camille, Marius, Léopold [SERRA dit Paul] par Jacques Girault, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 13 septembre 2015.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 2 M 7 35 3, 4 M 54. — Arch. privées L. Thomazo. — Rens. du militant.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément