SERRE Maurice, Joseph dit LEBRUN Maurice

Né le 28 mars 1900 à Nîmes (Gard), fils d’un mécanicien, lui-même ouvrier métallurgiste, Maurice Serre, militant communiste de la région parisienne, siégeait au comité central du Secours ouvrier international en 1924. Secrétaire de la rédaction de l’Humanité sous le pseudonyme de Maurice Lebrun, il fut candidat du Parti communiste lors des élections législatives de 1932 dans la 2e circonscription de Lorient (Morbihan). Il obtint 160 voix au premier tour sur 18 686 inscrits. Il quitta l’Humanité en septembre 1933 pour « raisons personnelles » et entra au journal Vu.

L’année suivante, Maurice Serre se solidarisa avec Jacques Doriot* et fut exclu du Parti communiste. Les Cahiers du bolchevisme écrivaient dans le numéro du 15 septembre 1934 : « Barbé prend la défense de Lebrun exclu du parti, alors que c’est lui, Barbé, qui a fourni les éléments de l’acte d’accusation contre Lebrun. » Il devint employé municipal à Saint-Denis et siégea au bureau du rayon de Saint-Denis. Il devint rédacteur de la Liberté et administrateur de l’Émancipation nationale.

Après la Seconde Guerre mondiale, il anima les Amis de la fraternité française et fut secrétaire général de rédaction du journal du mouvement Poujade, Fraternité française.

Maurice Serre mourut le 29 octobre 1979 à Nîmes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article131064, notice SERRE Maurice, Joseph dit LEBRUN Maurice , version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

ŒUVRE : L’impérialisme français désarme-t-il ?, 1931.

SOURCES : Arch. PPo. B/A 1718. — Les Cahiers du bolchevisme, 1931-1934. — Le Rappel du Morbihan, 1932. — L’Émancipation, mai 1935.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément