SICILIANO Vincent

Par Jean Sagnes

Né le 27 novembre 1891 à Palmi, province de Reggio de Calabre (Italie), mort le 8 août 1986 à Agde (Hérault) ; ouvrier agricole ; militant syndicaliste CGTU ; militant communiste.

Vincent Siciliano vint en France à l’âge de treize ans, le 4 novembre 1904. Jusque-là, il n’avait fréquenté l’école que durant dix mois. En 1905, il résida à Marseillan (Hérault) avec sa famille et, pendant quelques années, s’efforça d’apprendre seul la langue française en multipliant les lectures. Il se maria en 1914 puis repartit pour l’Italie en 1915 et fit la guerre jusqu’en 1918. De retour en France, il fut naturalisé français en 1923. Deux ans plus tard, ouvrier agricole, il adhéra au Parti communiste.

En 1929, Vincent Siciliano vint travailler et habiter à Agde (Hérault) où il fut pendant des années secrétaire et trésorier de la cellule locale. Il militait également à la CGTU. Il fut tête de liste communiste aux élections municipales de 1929 et candidat en 1931 aux élections cantonales dans le canton d’Agde. En 1932, puis en 1936-1937, il fut trésorier départemental du Secours rouge international, devenu Secours populaire français. Il eut également durant la même période, de 1936 à 1939, la responsabilité de l’organisation des Brigades internationales pour l’arrondissement de Béziers. Secrétaire du syndicat unitaire des ouvriers agricoles d’Agde de 1931 à la guerre, il fut délégué au congrès national extraordinaire de la Fédération nationale des travailleurs agricoles de janvier 1937.

Le 31 août 1939, Vincent Siciliano fut arrêté pour distribution de tracts et condamné à un an de prison, qu’il fit à la prison de Béziers. Il en sortit, la santé ébranlée, le 31 août 1940. Durant l’Occupation, comme de nombreux agathois, il fut replié sur le petit village de Fos (Hérault) où il fut arrêté en juin 1944 et emprisonné à Montpellier. Sa libération intervint en août 1944 avec celle de la ville. Il fit partie du comité de Libération d’Agde.

De 1944 à 1959, Vincent Siciliano fut un des principaux dirigeants du PC à Agde ainsi que du syndicat des ouvriers agricoles. Il fut tête de liste du Parti communiste aux élections municipales de 1945, 1947, 1953, 1959 et 1965.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article131155, notice SICILIANO Vincent par Jean Sagnes, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 20 août 2018.

Par Jean Sagnes

SOURCES : Arch. Nat. F7/13130. — Le Travailleur du Languedoc, 1931-1939. — Les Communistes de l’Hérault dans la Résistance. — Entretien avec V. Siciliano, le 4 mai 1974.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément