SIEGRIST Charles, Désiré

Par Étienne Kagan

Né le 8 octobre 1894 à Nancy (Meurthe-et-Moselle), mort 10 mars 1946 à Strasbourg (Bas-Rhin) ; ouvrier aux tabacs ; syndicaliste CGTU et militant communiste de la Meurthe-et-Moselle.

Fils d’un journalier aux chemins de fer, Charles Siegrist, mutilé de guerre, travailla à partir de mai 1926 à la Manufacture de tabacs de Nancy, où il anima le syndicat CGTU dès 1928 ; il fut secrétaire, trésorier adjoint et archiviste. Secrétaire adjoint de l’Union locale unitaire, il appartint à la commission exécutive de la 3e Union régionale unitaire en 1928-1929.

Militant communiste, il fut secrétaire départemental du Secours rouge international en 1926-1927 et membre du comité régional du PCF. Il aurait été exclu du Parti communiste en octobre 1929.

Il fut licencié de la Manufacture de Tabacs en août 1933, alors qu’il avait cessé, semble-t-il, toute activité militante.

Charles Siegrist mourut le 10 mars 1946 à Strasbourg (Bas-Rhin).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article131164, notice SIEGRIST Charles, Désiré par Étienne Kagan, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 décembre 2020.

Par Étienne Kagan

SOURCES : Arch. Dép. Meurthe-et-Moselle, 1 M 641, 10 M 120. — La Lorraine ouvrière et paysanne, 1926-1929. — Le Réveil ouvrier. — L’Humanité, 17 février 1929.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément