SIMON René

En 1921, à la suite d’incidents survenus lors de la grève du Textile de septembre-novembre à Troyes (Aube), René Simon fut poursuivi. Défendu par René Plard*, il fut condamné le 19 octobre à quatre mois de prison avec sursis. Militant de la Libre pensée de l’Aube, membre après 1932 des « Amis du Rappel », il forma un cercle « Étienne-Dolet » issu d’une scission de l’Union antireligieuse de Troyes. Il fut élu le 15 avril 1934 secrétaire adjoint de la Fédération de l’Aube de la Libre pensée.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article131267, notice SIMON René, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 26 décembre 2012.

SOURCES : La Dépêche de l’Aube, octobre 1921. — Le Rappel, 1934.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément