SIX Marcel, Fernand, Charles

Par Jean-Jacques Doré

Né le 2 août 1898 à Tilloy-les-Mofflaines (Pas-de-Calais) ; mécanicien grutier de Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), métallurgiste puis ouvrier des PTT ; syndicaliste de la CGTU et de la CGT ; communiste puis radical-socialiste.

Fils d’un ouvrier mineur et d’une journalière, Marcel Six, mobilisé le 16 avril 1917 dans l’artillerie, s’installa à Sin-le-Noble (Nord) après son retour à la vie civile. Au gré des emplois, il vécut à Reims (Marne) en 1921, puis à Beauvais (Oise) en 1923, avant de se fixer à Rouen en 1924 où il entra au port autonome comme mécanicien-grutier.

Inscrit au Parti communiste, il redonna vie au syndicat unitaire (CGTU) des Grutiers de Rouen qui sommeillait depuis le départ d’Henri Leriche. Secrétaire de 1925 à 1927, il était assisté de Lucien Harmand (secrétaire adjoint) et de Paul Lesénéchal (trésorier) ; l’organisation comptait 103 adhérents en 1927.

Victime d’un accident en 1927, il dut abandonner le métier de grutier pour celui d’ouvrier métallurgiste et milita au syndicat unitaire des Métaux de Rouen dirigé par Raymond Wentzo à partir de 1928.

Fin 1930, nouvelle orientation professionnelle et politique lorsqu’il fut embauché aux PTT comme technicien des lignes, rompant dès lors avec le Parti communiste. En 1932 il succéda à Maurice Lebouvier comme secrétaire du syndicat confédéré (CGT) des PTT services techniques de Rouen ; il était assisté de René Couverchel (secrétaire adjoint), de Georges Leparquier (trésorier), de Charles Yvon (archiviste) et de Léonide Lochon (trésorier adjoint) qui devait lui succéder en 1933. La même année, il rejoignit le Comité républicain radical et radical-socialiste.

Marcel Six s’était marié à Rouen le 3 février 1927 avec Maria Savoy. Ils eurent cinq enfants et habitaient à Rouen 25 rue Préfontaine.

En 1952 Marcel Six travaillait à Paris dans les télécommunications.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article131355, notice SIX Marcel, Fernand, Charles par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 27 janvier 2021, dernière modification le 27 janvier 2021.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Dép. Seine-Maritime 10 MP 1410 Syndicats dissous avant 1936, 1 MP 269 Suspects, État civil, Registre matricule militaire. — Arch. Mun. Rouen, 7 F 3 dossier syndicats de fonctionnaires, PTT et douane.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément