SOBERA Raymond, Jean

Par André Balent

Né en 1909 ; agriculteur dans les Pyrénées-Orientales ; militant communiste.

Agriculteur à Souanyas (Pyrénées-Orientales), Raymond Sobera, militant communiste, s’occupa du transport clandestin d’armes par la frontière pyrénéenne pendant la guerre civile espagnole (voir André Gendre*). Correspondant du Travailleur catalan, il fut élu au comité de la section d’Olette (Pyrénées-Orientales) comme archiviste lors de la conférence de section du Parti communiste, le 20 novembre 1938.

En novembre 1939, il fut inscrit sur la « liste des suspects du point de vue national ». Dès 1941, il milita au sein du Parti communiste clandestin. En contact avec Julien Dapère*, il fut chargé de reconstituer l’organisation à Olette et dans la région, ce qui fut fait en juillet 1942. Mais, entre temps, il fut arrêté le 23 janvier 1942 après que l’on eut appris qu’un "banquet communiste" avait été organisé à son mas lors des festivités de Noël 1941. La perquisition du 23 janvier permit de retrouver des formulaires de "bios" vierges à remplir par d’éventuels communistes clandestins. Sobera fut condamné par le tribunal militaire de Montpellier (Hérault) à trois ans de prison et 22 00 francs d’amende.

Après la Seconde Guerre mondiale, devenu Perpignanais, Raymond Sobera aurait eu des différends avec le PC.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article131371, notice SOBERA Raymond, Jean par André Balent, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 4 avril 2017.

Par André Balent

SOURCES : Arch. Dép. Pyrénées-Orientales, cabinet du préfet, liasse 169. — Le Travailleur catalan, 29 janvier et 26 novembre 1938. — Étienne Frénay, « Les communistes et le début de la résistance en Roussillon », Le Travailleur catalan, 26 mai 1972. — Georges Sentis, Le massif du Canigou et son piedmont haut lieu de la Résistance 1939/1945, Perpignan, Éditions M/R, 2014, 206 p. [p.42]. — Rens. de P. Galindo, MM. Lether et Vidal.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément