SORRIAUX Victor, Aimable, Joseph

Par Yves Le Maner

Né le 16 novembre 1882 à Réty (Pas-de-Calais), mort le 1er juin 1966 à Caffiers (Pas-de-Calais) ; ouvrier métallurgiste ; militant syndicaliste et socialiste ; trésorier de l’Union départementale CGT du Pas-de-Calais (1921-1939) ; conseiller municipal de Marquise (Pas-de-Calais).

Fils d’un fabricant de briques, Victor Sorriaux, apprenti à l’école pratique d’industrie de Boulogne-sur-Mer, dut interrompre ses études après le décès de son père. Ouvrier tourneur, il travailla à Paris, puis à Boulogne jusqu’à son service militaire. Il exerça ensuite son métier à Abbeville, puis à Amiens (Somme) avant de se fixer à Marquise, dans le Boulonnais (Pas-de-Calais), en 1910. Élu secrétaire du syndicat des Métaux de Marquise en 1920, il entra à ce titre à la commission administrative de l’Union départementale CGT du Pas-de-Calais et fut choisi comme trésorier de l’UD lors du congrès de février 1921, en remplacement de Gournay, démissionnaire. Maintenu à ce poste après le départ des communistes en 1922, Sorriaux resta trésorier de l’UD confédérée jusqu’à la fusion de 1935, à l’issue de laquelle il fut reconduit dans ses fonctions au sein du bureau de l’UD réunifiée, et ce jusqu’en 1939. Voir Henri Mailly*, Clotaire Chopin*.

Délégué de la Fédération CGT des Métaux pour le Pas-de-Calais, Victor Sorriaux siégea de 1921 à 1939 à son conseil national. Membre du Parti socialiste SFIO, secrétaire de la section de Marquise, il fut candidat aux élections législatives de 1924 dans la 2e circonscription du Pas-de-Calais et rassembla 13 880 voix sur 89 744 votants. Victor Sorriaux fut en outre conseiller municipal de Marquise de 1919 à 1940.

Accusé de collaboration pendant la Seconde Guerre mondiale, Victor Sorriaux fut exclu de la SFIO en 1944.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article131459, notice SORRIAUX Victor, Aimable, Joseph par Yves Le Maner, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 3 avril 2017.

Par Yves Le Maner

SOURCES : Arch. Dép. Pas-de-Calais, M 176, M 2372, M 2373 et M 5304. — L’Éclaireur, 4 avril 1924. — Rens. de C. Delabre.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément