TÂCHE Félix, Georges

Né le 3 novembre 1903 à Rueil (Seine-et-Oise, Hauts-de-Seine), mort le 7 mai 1945 à Sandbostel (Allemagne) en déportation ; gérant de coopérative ; militant communiste ; résistant.

Fils d’un cantonnier et d’une blanchisseuse, Félix Tâche, militant communiste, était gérant de la coopérative « L’Espérance » de sa commune natale.

Arrêté le 3 mai 1941 comme ancien membre du PC, il fut interné à Aincourt (Seine-et-Oise), transféré à Rouillé (Vienne) en novembre 1943 et à Voves (Eure-et-Loir) en mai 1944, puis déporté à Neuengamme (Allemagne). Libéré le 27 avril 1945, il fut conduit au stalag 10 B à Sandbostel où il mourut quelques jours plus tard.

Fernande Tâche, sa femme, fut membre du Comité local de Libération. A ce titre, elle exerça la fonction de maire-adjointe d’octobre 1944 à mars 1945 dans la municipalité provisoire, reconstituée des membres du conseil municipal dissous en octobre 1939. Ces élus ne s’étaient pas compromis avec la municipalité nommée par Vichy.
En 1945, une liste socialistes, Libération-Nord et MRP remporta les élections municipales, battant la liste composée de communistes et de membres du Comité local de Libération. Fernande Tâche fut conseillère municipale de 1947 à 1959, alors que le mode de scrutin était devenu proportionnel.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article131866, notice TÂCHE Félix, Georges , version mise en ligne le 25 mars 2017, dernière modification le 25 mars 2017.

SOURCES : Arch. Dép. Seine-et-Oise, 1 W 71, 72, 77, 155, 1036. — Arch. Secrétariat d’État aux AC et victimes de guerre. - Notes transmises par Marc Becquey.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément